Le Talon de Fer

Le Talon de Fer Castex m’énerve

par LEROY JEROME

Castex m’énerve. À chaque fois que j’entends son nom, je rajoute « et Surer ». Le Castex et Surer a été ce manuel de littérature à l’usage des classes de lycée qui a servi à des générations de l’après-guerre. J’ai encore un volume, celui du XVIIème, dans son édition de 1947 qui a appartenu à mon (...)

Le Talon de Fer On va vous faire peur...

par JEROME LEROY

Alors, ensauvagement ou pas ensauvagement ? Darmanin ou Dupond-Moretti ? Je vois bien qu’il ne fait pas bon, par les temps qui courent, de se permettre la moindre réserve sur le fait que la France est au bord du chaos.
Politiques et journalistes en quête d’audience rassemblent les faits divers (...)

Le Talon de Fer Paye ton masque et tais-toi

par JEROME LEROY

Le refus de la gratuité du masque pour les élèves relève d’une conception bien étrange de la responsabilité...
« L’État ne fournira pas de masques aux élèves » nous annonce Le Monde.C’est ce qui est ressorti du conseil de défense du mardi 25 août. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir demandé au (...)

Un été en poésie (7) Une saison en Atlantide

par JEROME LEROY

Une saison en Atlantide
ll fait beau.
Il y a des portraits de Brejnev à l’entrée du quartier réservé aux maisons Mittel Europa. Le secrétaire général a commencé sa carrière en Moldavie.
L’Église catholique est fermée, ma mère m’avait demandé de vérifier, (tendance Témoignage chrétien). (...)

Le Talon de Fer Un été en poésie (6)

par JEROME LEROY

Sprat Dieu est mort sur le littoral belge Quelque part entre Coxyde et Saint-Idesbald Après s’être baigné Dans une eau à onze degrés Il est allé au musée Paul Delvaux Au cœur d’une zone pavillonnaire Assez chic malgré tout Maison d’avant garde odeur salée dans l’air Dieu s’est dit qu’Il aurait (...)

Le Talon de Fer Un été en poésie (5)

par JEROME LEROY

Quand les temps sont difficiles Et Mars frisquet Rendez-vous au centre du monde En face de la gare d’Arras Entrez au Carnot Hésitez entre le petit salé Le potjevleesch Les harengs fumés La poule au pot L’andouillette au maroilles Buvez de la Page 24 triple À la pression Regardez le ciel des (...)

Le Talon de Fer Un été en poésie (3)

par JEROME LEROY

Supplément à un poème de Wang Wei
On suivra tous les nuages blancs hauts dans le bleu Ceux dont parle Wang Wei Dans un poème que je ne peux plus oublier Parce qu’il dit la liberté errante L’effacement heureux
Et l’on boira enfin avec Wang Wei Le vin du repos et de la mémoire Dans le temps (...)

Le Talon de Fer Un été en poésie (2)

par JEROME LEROY

Marx à Ericeira
Marx La mer est bleue comme jamais à Ericeira Onde o mar é mais azul Sur le panneau en azulejos Et ta théorie de la valeur Se vérifie quand je commande mon imperial À la terrasse d’un bar des Furnas Marx La mer est à cinq ou six mètres C’est à Ericeira que la famille royale (...)

Abonnez-vous !