Le Talon de Fer

Le Talon de Fer Pauvre Édouard...

par JEROME LEROY

À un moment (un bref moment, je vous rassure), pendant les deux heures interminables du service après-vente flou de la conférence de presse d’Édouard Philippe et d’Olivier Véran, j’ai eu pitié du Premier ministre.
J’ai eu pitié parce qu’Édouard Philippe avait l’air désorienté. J’ai réfléchi à ce que je (...)

Le Talon de Fer Le macronisme au temps du virus

par JEROME LEROY

Vous vous souvenez, ils étaient jeunes, beaux, un peu arrogants : c’étaient les macronistes. Ils avaient été élus parce qu’ils étaient nouveaux. Ils avaient été élus parce qu’ils étaient compétents, on craignait juste que cette compétence les rendent trop sûrs d’eux. Mais non, parce qu’en plus, ils étaient (...)

Le Talon de Fer Les dimanches du virus

par JEROME LEROY

J’ai vu que beaucoup de reportages tournaient autour des week-ends en temps de confinement et de l’angoisse ainsi que de la frustration qui pourraient apparaître à cette occasion.
Le virus partage pourtant ce point commun avec le capitalisme qu’il ne connaît que le temps de la production et de la (...)

Le Talon de Fer Applaudir

par JEROME LEROY

Applaudir le personnel soignant tous les soirs. Sur un balcon. Je vais peut-être choquer mais voilà le comble de l’hypocrisie pleurnicharde et moralisatrice, celle qui a permis de remplacer la politique par des bons sentiments.
Ce qui était spontané chez les Italiens devient ici une opération (...)

Le Talon de Fer Blanquer, ce virus

par JEROME LEROY

Je pense qu’il faut lire la tribune de cette enseignante à propos de l’Éducation nationale qu’elle a écrite sous le pseudo d’Anna- Stéphanie Orluc dans Libé le 9 mars, avant les mesures prises contre l’épidémie par Macron le 12. Vous la trouverez aisément sur internet. Elle n’a pas perdu son actualité avec (...)

Le Talon de Fer Bernie et nous

par JEROME LEROY

En tête de la course à l’investiture, le sénateur du Vermont est bien placé dans les 14 États qui votent ce mardi. Son programme s’annonce toutefois clivant. » J’ai relevé ce titre dans Libé, à la veille du Super Tuesday du 3 mars, à propos de Bernie Sanders. C’est tout de (...)

Le Talon de Fer La politique du virus

par LEROY JEROME

Donc, il y a une épidémie. Le Coronavirus, ou le COVID-19, comme vous voudrez, occupe l’essentiel de l’actualité. C’est normal, me direz-vous. Toute la question est pourtant de savoir comment il occupe cette actualité.
Les hommes politiques sont unanimes, ou presque. Devant la gravité du péril, c’est (...)

Abonnez-vous !