Une seule image

Publié le 26 juin 2020 à 14:25

C’est tout de même revenu très vite, les vilaines habitudes du pouvoir. Nous ne sommes même pas totalement déconfinés que le macronisme reprend la main pour mieux gifler ceux qu’il fallait applaudir, la bonne conscience en bandoulière alors que les soignants criaient dans le désert sur la situation désastreuse de l’hôpital depuis des mois.

Lors des manifestations du 16 juin, une seule image a résumé ce retour à l’ordre. C’est l’arrestation, pour le moins musclée, d’une infirmière de cinquante ans. Je ne reviens pas sur les faits eux-mêmes mais sur les réactions des habituels valets, politiques et médiatiques, du macronisme. Ils sont à nouveau en marche après cette arrestation suivie d’une garde à vue et d’un procès qui aura lieu en septembre après la plainte de quatre CRS, sans doute étrangl

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Dunkerque Violence policière ou violence d’État ?

À Dunkerque, les communistes du littoral n’en démordent pas et le clament dans un communiqué à lire ci-dessous :
N’en déplaise à Monsieur Christian Jacob ou au RN, il y a bien eu des violences policières en France sous le quinquennat Macron. Elles se sont produites à de nombreuses reprises lors du (...)

Demain dès l’aube

Depuis le déconfinement, ils ne nous parlent que de ça. Ils ? Ce sont les grands groupes médiatiques qui n’ont eu qu’un seul mot à la bouche. Leur obsession ? Le remaniement gouvernemental promis, annoncé, préparé depuis plusieurs semaines. Si, en éducation, il est coutume d’utiliser la formule « la (...)

La République est corsetée…

Les électeurs ne se déplacent plus pour voter. Même les élections de proximité n’ont plus l’attrait qu’elles avaient. Certes, cette année 2020 est tout à fait exceptionnelle mais elle ne fait qu’amplifier la tendance lourde constatée depuis plusieurs décennies maintenant. Et pourtant, dans l’histoire, (...)

Un été en poésie (2)

Marx à Ericeira
Marx La mer est bleue comme jamais à Ericeira Onde o mar é mais azul Sur le panneau en azulejos Et ta théorie de la valeur Se vérifie quand je commande mon imperial À la terrasse d’un bar des Furnas Marx La mer est à cinq ou six mètres C’est à Ericeira que la famille royale (...)

L’été en poésie (1)

Respirons un peu. L’actualité ne nous aura pas épargnés. Je vous propose, pour l’été, de la poésie. Certains poèmes appartiendront à des recueils déjà parus. D’autres seront des inédits dont vous serez les premiers lecteurs. Comme celui ci-dessous, né dans les lacrymogènes de la lutte contre la (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :