Liberté de ne pas obéir à ceux qui tiennent la laisse

par Gilles BALBASTRE
Publié le 21 mai 2021 à 15:47

Le documentariste Gilles Balbastre nous livre ce cri amer d’une pseudo liberté retrouvée. Et comme l’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, il nous invite à aller voir, dès que ce sera possible, son prochain documentaire.

La « liberté retrouvée » est célébrée par des médias au bord de l’extase, la liberté de réouvrir les terrasses et les commerces ! En attendant, le monde d’après ressemble au monde d’avant avec son cortège de « libertés  » identiques :

  • Liberté de fermer des centaines de lits d’hôpitaux et de malmener les soignants alors qu’une pandémie a frappé et continue de frapper le pays,
  • Liberté de supprimer à la rentrée prochaine des centaines de postes d’enseignants,
  • Liberté de privatiser définitivement EDF,
  • Liberté d’accentuer la casse des services publics,
  • Liberté de précariser des millions de salariés avec la réforme de l’assurance chômage,
  • Liberté d’ubériser des pans entiers de la société et de paupériser des dizaines de milliers de jeunes,
  • Liberté de massacrer un peu plus la planète avec une économie toujours plus mondialisée,
  • Liberté de perdre un œil dans une manif,
  • Liberté pour Bernard Arnault de passer du quatrième rang à la troisième place des plus grandes fortunes mondiales,
  • Liberté d’être enfumé par des médias aux ordres !
    Bref, « la liberté pour le Capital d’écraser le travailleur  ».
    Allez, pour être honnête, il vous reste encore quelques libertés et notamment celle de vous précipiter dans un futur pas si lointain dans les salles de cinéma pour aller voir le prochain documentaire de Gilles Balbastre, Ceux qui tiennent la laisse.
    Vive la liberté de ne pas obéir à Ceux qui tiennent la laisse !