Le Qatar se « foot » de la liberté

Publié le 2 décembre 2022 à 12:35

Dans les tribunes du match Iran-Pays de Galles au Qatar, une supportrice portait un maillot floqué au nom de Mahsa Amini (la jeune Iranienne décédée après son arrestation par la police des moeurs). Inacceptable pour les services de sécurité qui l’ont expulsée hors du stade. Un homme s’est également vu confisquer un drapeau iranien frappé des mots emblématiques de la révolte : « Femmes, Vie, Liberté  ». Au pays de l’or noir, on ne badine pas avec la liberté d’expression. Dans le même temps, E

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous