Cruelle sortie de crise pour la presse

Publié le 21 mai 2020 à 10:20 | Mise à jour le 22 mai 2020

Durant la période de confinement, la presse écrite s’est battue avec beaucoup d’ardeur pour tenir bon.

Pagination parfois réduite, rapprochement d’éditions, redoublement d’attention pour l’information pratique et l’information de proximité, publication de l’attestation de dérogation de sortie à l’attention, notamment, des lecteurs qui ne sont pas équipés d’une imprimante ou, tout simplement d’un ordinateur et d’une liaison internet, contribution à la continuité pédagogique, etc. De leur domicile ou sur le terrain, les journalistes n’ont pas levé le pied et ont rival

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

PCF Il faut sortir Vallourec des griffes de la finance

Le député du Nord, Fabien Roussel, a réagi dans un communiqué sur le plan, de suppressions d’emplois annoncé chez Vallourec et les conséquences pour les sites des Hauts-de-France.
« Encore un coup de massue pour les salariés de Vallourec et pour notre industrie ! Le fabricant français de tubes (...)

Lire aussi :