Macron, la convention citoyenne et la moulinette

Publié le 3 juillet 2020 à 15:51

On ne se refait pas. Même et surtout quand on fait le métier de chef d’État. Emmanuel Macron voit l’avenir de la manière la plus radieuse. L’avenir de son peuple bien sûr.

Pour les infirmière, les aide-soignants et les médecins, il promet un hôpital public qui sera placé au-dessus de la loi du marché. Ça, c’était quand le coronavirus a été baptisé Covid-19 et que tout le monde avait compris qu’il ferait mal et que l’on aurait un besoin exceptionnel du corps médical. Les soignants de l’hôpital public ont tenu à merveille. Aujourd’hui, on leur fait le coup d’un improbable Ségur de la santé auquel personne ne veut et ne peut croire. Miss

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Métropole lilloise Disparition du « prêtre des Roms »

Le « père Arthur », figure de la défense des Roms à qui il apportait aide matérielle et réconfort, est décédé ce lundi 23 novembre à l’âge de 82 ans. Ce défenseur inlassable de la cause des pauvres avait embrassé celle du peuple rom peu après son arrivée à Lille en 2006. Face aux expulsions (...)

Atteinte aux libertés Macron inquiète la presse étrangère

Ce sont nos confrères de Mediapart qui ont condensé l’ensemble des réactions de la presse étrangère « interloquée » face à cette loi « sécurité globale ». « Le président de la République se présente comme le champion de la liberté de la presse dans le monde musulman (...). Mais de retour en France, (...)

Philippe Allienne Moutons noirs et projet néfaste

« Heureusement qu’on a les vidéos ! » C’est Hafida El Ali, l’avocate du producteur de musique parisien qui a été sauvagement tabassé le 21 novembre par trois policiers (en présence d’autres de leurs collègues) sous prétexte qu’il ne portait pas son masque à l’entrée de son studio, qui le dit.
Sans les (...)

Environnement Les beaux discours de Macron

Après des mois de travail, 150 citoyens mobilisés sur leur temps personnel, l’audit de dizaines d’experts et 149 mesures adoptées après des dizaines d’heures de débat démocratique, les efforts des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat sont balayés d’un revers de la manche par (...)

Lire aussi :