Exégèse des lieux communs médiatiques

Et Jacques Toubon créa le rap français

Publié le 2 juillet 2019 à 10:32

Après l’invitation de (feu) Daniel
Bilalian au JT de France 2, en sa
qualité de ministre de la Culture et
de la Francophonie - qui dépendait
avant lui des Affaires étrangères, Jacques Toubon
sera pêle-mêle ministre de la Justice, député européen, observateur d’élections présidentielles
congolaises assurant à Denis Sassou N’guesso un
score chiraquien, auteur d’un (seul) livre, président du conseil d’orientation de la Cité nationale
de l’histoire de l’

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Si loin si Protche Et Giscard créa le Jeune

Sous ce titre, peu commun, Grégory Protche nous propose désormais un rendez-vous -tout aussi peu commun- avec la télévision d’hier. Éditeur, biographe, dictateur adjoint du Gri-Gri International et poseur de questions, ainsi qu’il se présente lui-même, le voici désormais chroniqueur pour Liberté Hebdo. (...)

Lire aussi :