La chronique de Recherches internationales

Covid-19 : crise suprême de la globalisation ?

> Par Hakim BEN HAMMOUDA*

Publié le 12 mai 2020 à 19:21

La pandémie est en train d’opérer des transformations radicales et une remise en cause sans précédent de notre monde. Ce sont nos rapports avec l’autre, avec la maladie, avec le corps et avec le monde qui sont en plein bouleversement, avec aussi une grande part d’incertitude qui est au centre des angoisses et des peurs sur l’avenir.

La pandémie du Covid-19 est en train de bouleverser notre monde comme nous ne l’avons jamais vu en temps de paix. Par l’ampleur de ces pertes hu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les damnés de la terre

C’est le titre d’un très bon reportage que publie le Journal du Dimanche du 26 juillet. Ces damnés sont les milliers de saisonniers étrangers que des sociétés d’intérim européennes acheminent vers la France pour des travaux de récolte. Ces ouvriers agricoles sont bien-sûr très mal payés, ont (...)

La conversion à l’unité des démocrates en Algérie

Aucune institution et aucune réforme n’assureront la liberté des Algériens si ceux-ci n’en admettent pas les conditions et les limites, s’ils ne sont pas prêts en fait à en payer le prix. Bien qu’il tire son origine de mouvements révolutionnaires - explicables sinon justifiables par les fautes (...)

Justice Ce que les avocats attendent du nouveau garde des Sceaux

En ce début d’année, les avocats étaient vent debout contre le projet de réforme des retraites. Durant le confinement, nombre d’entre eux se sont fermement élevés contre les conditions dans lesquelles la justice était rendue. L’arrivée d’un des leurs au ministère de la Justice va-t-elle changer (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :