La leçon américaine

Publié le 13 novembre 2020 à 13:12

Le clap de fin n’a pas encore mis un terme au mauvais feuilleton de l’élection présidentielle américaine. Donald Trump persiste à s’autoproclamer vainqueur, exacerbant ainsi les tensions. Pendant son mandat, il n’a cessé de diviser et hystériser le peuple américain. Les fausses promesses, les mensonges, notamment sur la Covid-19, les insultes, les violences verbales par exemple envers la presse, les stigmatisations et les discriminations comme la séparation des enfants de

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Talon de Fer Complots

L’extrême droite était au pouvoir aux USA depuis quatre ans. À travers le personnage de Trump, elle est allée jusqu’au bout de sa logique et le bout de sa logique, c’est le déni psychotique et le complotisme.
Il y a quelque chose de fascinant dans la manière dont il s’accroche au pouvoir. Il (...)

Le Talon de Fer Le guignol préfaciste

Je comprends tout à fait que l’on puisse être conservateur, en France, comme en Amérique (je ne suis pas certain que le conservateur puisse comprendre qu’on soit communiste mais ce n’est pas là mon propos).
Je comprends donc tout à fait qu’on puisse être Républicain. Une fois qu’on en a (...)

La chronique d’Éric Bocquet Technocratie... démocratie ?

On entend régulièrement dans les débats des gens mettre en cause la technocratie, les technocrates, les technos...
En cherchant dans le Grand Robert (cher au regretté Alain Rey) la définition du mot technocratie, on lit ceci : « Exercice, dans le domaine de l’économie, de l’industrie et du (...)

Lire aussi :