Témoignage

Enfin sortis de l’enfer !

par CAMILLE DUHAYON
Publié le 6 mai 2022 à 11:05 Mise à jour le 5 mai 2022

Depuis ce 24 février, où l’armée de Poutine a attaqué l’Ukraine, plusieurs millions d’Ukrainiens ont quitté leur domicile. De nombreuses familles ont été accueillies en France. C’est le cas de Bohdan [1] et de sa mère Hanna [2] qui ont trouvé refuge dans une famille lilloise adhérente de l’association « Isba et Datcha ».

Bodhan, 44 ans, est professeur de français. Pas plus que sa mère, il ne souhaitait quitter Kharkiv où ils vivaient. Tous deux ont changé d’avis lorsqu’une bombe russe est tombée près de leur domicile. Pour lui, Lille n’est pas une ville inconnue. « J’avais servi d’interprète lors des nombreux échanges culturels entre Lille et Kharkiv », dit-il. Les deux villes sont jumelées et c’est dans ce cadre que l’association Isba et Datcha a été créée et participe aujourd’hui à la solidarité avec les Ukrainiens.
« Ma mère et moi avons beaucoup attendu avant de nous décider à partir, raconte-t-il. Nous nous disions que la guerre va s’arrêter, qu’il va y avoir une trêve...Ceux qui avaient une voiture sont partis dès le premier bombardement. La rue Soumskaia - principale artère menant à Kiev - était envahie par des autos dont les toits étaient chargés de valises et de petits meubles. Je me suis décidé à quitter Kharkiv lorsque l’immeuble voisin a été bombardé. Nous n’avions plus d’eau, ni de gaz, seulement un peu d’électricité. La vie quotidienne était très pénible : à chaque alerte je descendais à la cave avec les autres habitants de l’immeuble. Nous y restions quelques heures ou toute la nuit et même quelquefois tout un week-end. »
Là-bas, les magasin

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Les prénoms ont été changés.

[2Les prénoms ont été changés.