Brune lave plus blanc

Publié le 21 février 2020 à 12:47

Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire le sait bien : quand elle utilise son lave-linge pour nettoyer son sportswear ou sa jupe de marque, elle va contribuer au rejet de 500 000 tonnes de microfibres de plastique, issues du lavage des vêtements synthétiques. Tout cela passera par les canalisations, les cours d’eau, les rivières pour finir dans les océans. Que font les usines d’assainissement ? Justement, elles ne savent pas retenir ces matières

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

États-Unis Il était une fois en Amérique

60 000. C’est le nombre de personnes (en priorité Afro-Américaines) qui auraient subi une stérilisation forcée au XXème siècle aux États-Unis. Cette pratique, organisée par une partie des États américains jusqu’en 1974, soit encore bien après le mouvement des droits civiques, illustre le gouffre encore (...)

Al Jazeera Al Jazeera plus forte que l’UE

C’est l’enquête d’un journaliste d’Al Jazeera qui aurait fait plier Chypre sur la pratique des « passeports dorés ». Le principe ? Accorder un passeport européen à de riches investisseurs étrangers contre des investissements importants (2,5 millions d’euros), tels que l’achat d’une luxueuse villa sur (...)

Paris Roland Garros nous fait les poches

À peine le tournoi de Roland-Garros terminé, les organisateurs ont annoncé que, pour la première fois, il faudra payer pour voir la retransmission de certains matchs l’année prochaine. Diffusées le soir, les fameuses « night sessions », seront diffusées non pas sur les chaînes publiques du groupe France (...)

Réflexion sur la crise sanitaire Produire français ? Chiche !

Nous sommes de ces militants politiques (PCF) et syndicaux (CGT) qui ont lutté contre vents et marées contre la délocalisation des industries du textile habillement dans les années 70 et suivantes. Nous disions « le textile a de l’avenir ». « Vous n’y êtes pas » nous rétorquait-on à l’époque, ce sont (...)

Pôle emploi Les privés d’emploi réclament des mesures

« Vous voulez zéro déchet. Nous voulons zéro chômeur ! » C’est dans cet esprit que le Groupe d’action demandeurs d’emploi de Roubaix (Gade) a interpellé le Premier ministre lors de sa venue à Roubaix le 29 août dernier. Une délégation a été reçue au ministère de la Solidarité ce 24 février.
Lorsqu’il (...)

Lire aussi :