Une drôle de façon de défendre la liberté de la presse

Publié le 2 octobre 2020 à 18:24

Le 22 septembre, l’Alliance de la presse d’information générale publiait une tribune pour « défendre la liberté de la presse » dans le cadre du procès des attentats de Charlie Hebdo. Quatre jours auparavant, la direction du journal Sud Ouest, qui faisait partie de la liste des signataires, licenciait Marc Large, dessinateur dans le quotidien depuis 2007. La raison ? Grâce à ses multiples collaborations avec d’autres journaux, il venait d’obtenir sa carte de presse. Et la

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous