Accueil  >  Mots clé  >  medias

medias

Ces voix des Hauts-de-France, par Jean-Paul Visse Les quotidiens du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie de 1944 à aujourd’hui

par JEAN-LOUIS BOUZIN

De la quinzaine de journaux nés dans l’euphorie de la Libération de ce qui ne s’appelait pas encore les Hauts-de-France, seuls cinq demeurent en piste. Jean-Paul Visse nous conte leur histoire, qui amène à s’interroger sur l’avenir de la presse version papier.
Nos bons vieux journaux papier ne (...)

Le trouble mot Trop, c’est trop !

par Philippe Allienne

Que feraient les médias si Zemmour n’existait pas ? À commencer par nous-mêmes, Liberté Hebdo. Dans ce seul numéro, vous trouverez cinq articles et un dessin qui lui sont consacrés, dont le présent ! Pas moins. Les chroniqueurs s’en donnent à cœur joie. Trop, c’est décidément trop. Pour notre part, nous (...)

Le Talon de Fer par Jérôme Leroy Vrai ou faux ?

L’épidémie de Covid se sera doublée d’une épidémie de fausses nouvelles, aussi appelées fake news. Les médias ont beau tenter de décoder, de « débunker ces infox », il devient de plus en plus difficile de distinguer le faux du vrai. Les pires fake news sont celles qui ont l’air vraies et des infos (...)

Hôpital Sous vos applaudissements

En visite à l’hôpital Bicêtre, sans caméras ni journalistes, Emmanuel Macron trouve quand même un enregistrement, amateur, à diffuser aux médias, et surtout, aux réseaux sociaux. On le voit applaudir les soignants et les médecins, pendant que ces derniers, penchés aux coursives des étages supérieurs font (...)

medias Balkany sur BFM

La prison, c’est moche pour tout le monde. Le Gilet jaune, le syndicaliste, l’antifa, le petit délinquant. Même pour Balkany. Qu’il soit mis en liberté pour mesure de santé, comme d’autres, finalement, cela est de l’ordre de la justice, que ça nous plaise ou non. Mais ce qui devient proprement (...)

75 ans de Liberté Hebdo De l’utilité de « Comme un air de liberté » dans la bataille pour les retraites

par JEAN-LOUIS BOUZIN

Si, mercredi 22 janvier, les grévistes de la centrale de Gravelines recevaient Philippe Martinez à bras ouverts, certains journalistes en revanche étaient accueillis aux cris de « collabos » ! Voilà ce qui arrive quand on fait passer les honnêtes gens qui s’opposent à la casse des retraites, au mieux (...)