À Lille

1 500 personnes contre le projet de loi « sécurité globale »

Publié le 4 décembre 2020 à 16:04

Après un premier rassemblement organisé par la Ligue des droits de l’Homme, le 21 novembre, c’est le Club de la presse des Hauts-de-France qui appelait à protester, une semaine plus tard, contre le projet de loi « sécurité globale ». Une manifestation qui avait lieu dans le cadre de la Marche des Libertés organisée à Paris.

Près de 1 500 personnes se sont déplacées pour exiger le retrait global du projet jugé liberticide. Organisé place de la République à Lille, autour de la dalle des Droits de l’Homme, le rassemblement s’est déroulé quelques jours après la révélation, images vidéo à l’appui, du tabassage du producteur noir Michel Zecler, à Paris.
« Michel est un homme noir qui ne portait pas de masque. Pourquoi l’avoir ainsi tabassé ? Parce qu’il ne portait pas de masque, ou parce qu’il est noir ? Écoutez plutôt la réaction de la ministre déléguée Élisabeth Moreno qui affirme sa tristesse et sa colère “en tant que femme noire” ! » a clamé le président du Club de la presse avant de détailler les articles du projet de loi, et pas seulem

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous