La fête de l'Huma autrement

À Prouvy, on a mangé et échangé au fil de l’eau

Publié le 18 septembre 2020 à 18:47 | Mise à jour le 21 septembre 2020

Les communistes et sympathisants se sont rendus nombreux, et masqués, à la « Fête de l’Huma autrement » organisée dimanche 13 septembre à Prouvy (Nord).

Ils et elles ont pu partager un banquet champêtre (photo 2) dans le cadre verdoyant du « Fil de l’eau ». Au menu aussi : des stands comme celui de Liberté Hebdo (4) ou de la jeunesse communiste (6) et des concerts avec le groupe Palissandre (5), Séb Dil et Jérôme Dupont, l’accordéoniste Salim et la bande à Paulo. La maire de Prouvy et conseillère départementale Isabelle Choain (9) n’a pas manqué d’accueillir chaleureusement les visiteurs dont le député du Nord et secrétaire nat

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Littérature Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture. Ils ont démarré en octobre et dureront jusqu’en mai 2021 avec une restitution prévue en juin. Liberté Hebdo, partenaire de l’opération, publiera régulièrement (...)

Restrictions et fermetures Le cri d’alarme des professionnels

Ils étaient environ 200, vendredi 9 octobre, devant la préfecture du Nord, à réclamer davantage de souplesse ou d’aides après le basculement de la métropole lilloise en zone d’alerte maximale. Parmi eux, on remarquait des employés ou patrons de bars, de discothèques, de salles de sport mais aussi des (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Lire aussi :