Saint-Amand-les-Eaux

Alain Bocquet prend un arrêté pour maintenir ouverts les commerces de proximité

Publié le 9 novembre 2020 à 10:41

« Alors que les petits commerces et les artisans doivent une nouvelle fois fermer leurs portes, les géants du numérique et les grands groupes vont pouvoir continuer à vendre à distance ou directement dans leurs enseignes. Cette distorsion de concurrence est inadmissible et va faire des dégâts humains et économiques considérables » dénonce le député du Nord Alain Bruneel dans un courrier adressé à Bruno Le Maire. Alain Bocquet, maire de Saint-Amand-les-Eaux, a lui décidé d’agir concrètement pour y remédier, quitte à se placer dans l’illégalité. Lundi 2 novembre, il a pris un arrêté actant que « les commerces de la catégorie M des établissements recevant du public sont autorisés à rester ouverts dans les conditions du protocole sanitaire en vigueur ». Il annonce également la création d’un comité de suivi chargé de « veiller au respect des règles sanitaires » dans ces commerces. « Pendant que certains s’enrichissent scandaleusement grâce au virus, nos commerçants (...) sont frappés de plein fouet, ils se sentent méprisés et sacrifiés » déplore notamment le maire.

(Photo : © Jérémy-Günther-Heinz Jähnick)

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Métropole lilloise Disparition du « prêtre des Roms »

Le « père Arthur », figure de la défense des Roms à qui il apportait aide matérielle et réconfort, est décédé ce lundi 23 novembre à l’âge de 82 ans. Ce défenseur inlassable de la cause des pauvres avait embrassé celle du peuple rom peu après son arrivée à Lille en 2006. Face aux expulsions (...)

Nord Droits de l’enfant : « Il reste fort à faire »

« La tâche est grande, comme dans les autres domaines, pour faire que les droits des enfants deviennent effectifs. » Profitant de la journée des droits de l’enfant, vendredi 20 novembre, le groupe communiste, républicain, citoyen et apparentés du Département du Nord a pointé le manque de moyens (...)

PCF Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture. Ils ont démarré en octobre et dureront jusqu’en mai 2021 avec une restitution prévue en juin. Liberté Hebdo, partenaire de l’opération, publie (...)

Lire aussi :