Amiens : le PCF souhaite le rassemblement

Publié le 19 juillet 2019 à 16:53

En 2014, Brigitte Fouré, désormais UDI, avait fermé la parenthèse ouverte à gauche depuis 2008. Depuis 1989, la ville d’Amiens était passée à droite avec Gilles de Robien (UDF).

Socialiste à la Libération, communiste à partir de 1971 avec René Lamps à sa tête, la ville d’Amiens cherche un nouvel équilibre depuis qu’elle n’est plus la capitale de la région picarde. Aux élections européennes de 2014 le FN était arrivé en tête, avec 24,38 %, suivi par l’UMP et les centristes (un peux plus de 30 % des voix pour les deux listes) le PS et les Verts étant quasi au coude à coude avec respectivement 12,75 % et 11,20 % des voix, suivis par le Front de ga

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :