Séparatisme

Assa Traoré contre-attaque

Publié le 19 juin 2020 à 15:21

Face aux récentes accusations de séparatisme contre le comité Vérité et justice pour Adama, Assa Traoré a décidé de réagir. « Quand on a le président qui s’entretient avec Éric Zemmour, on sait qui sont les séparatistes ! » tonne celle qui est devenue le symbole de la lutte contre les violences policières en France. Selon elle, le problème vient du fait que la France n’arrive pas à assumer son histoire colonialiste. « Lorsque le comité Adama réunit 130 000 personnes à Paris, ça dérange. Nous ne sommes pas dans la division, nous sommes le peuple » ajoute-t- elle. La demi-soeur d’Adama Traoré (décédé le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, suite à un contrôle de police dans le Val-d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Aulnoye-Aymeries Robert Lacombled nous a quittés

Robert Lacombled est parti dans son sommeil avant d’atteindre ses 80 printemps, dans la nuit du 1er au 2 juillet. Il se sera battu jusqu’à son dernier souffle pour le bien collectif. Longtemps secrétaire de la section PCF à Aulnoye-Aymeries, il veillait sur la ville avec attention. Des Nuits (...)

La balade en fourgon

Quand une douzaine de nazillons créent de l’agitation en accrochant une banderole sur le toit d’un immeuble, ils ont droit aux égards des forces de l’ordre. L’arrivée de la police, comme le 7ème de cavalerie dans Lucky Luke, les a sauvés d’une bonne friction des oreilles par les militants qui (...)

Dans la famille Le Pen, la nièce

Celle qui ne fait plus de politique a clamé à tous les micros tendus son amour du blanc. Face aux manifestations contre le racisme et les violences policières, Marion Maréchal -qui n’est plus Le Pen mais toujours Maréchal - a crié son amour de la police. Elle n’a pas à s’excuser dit-elle. Mais (...)

Applaudir ne suffit plus

À l’image de la société, le mouvement social aussi se déconfine. Depuis plusieurs semaines, dans différents cortèges, ils sont de plus en plus nombreux à réclamer ce nouveau monde tant attendu. Des dizaines de milliers de personnes rassemblées samedi à Paris, Lille et dans les grandes villes du pays pour (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :