© Jacques Kmieciak
Huy et Grenay se souviennent de la grève de Mai-Juin 1941

Au nom de la mémoire des luttes

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 29 juillet 2022 à 16:45

Comme à son habitude depuis 2016, une délégation de Grenay s’est rendue à Huy (Belgique) afin de commémorer la grande grève de Mai-Juin 1941 lancée autour de revendications tant matérielles (du pain, du savon...) que patriotiques.

C’est ici, au fort de Huy, sur les bords de Meuse, que sont incarcérés 273 de ces travailleurs du Nord-Pas- de-Calais arrêtés suite à ce mouvement social d’ampleur qui se déroula du 27 mai au 10 juin 1941. Le 23 juillet, 244 d’entre eux sont déportés à Sachsenhausen en Allemagne. 136 ne survivront pas à l’« enfer des camps ». Avec la ville de Huy, « notre ambition est de rappeler le rôle des mineurs de France comme de Belgique dans la lutte contre l’occupant, mais aussi de faire vivre ce lieu de mémoire », souligne Christian Champiré, le maire PCF de Grenay à la tête d’une délégation municipale. À ses côtés, l’historien P

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous