Porte du Hainaut

Aymeric Robin veut placer l’humain au cœur de tout

Publié le 17 juillet 2020 à 15:59 | Mise à jour le 20 juillet 2020

Samedi 11 juillet, le maire communiste de Raismes, Aymeric Robin, a remporté la présidence de la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut (CAPH).

« Je prends cette responsabilité avec beaucoup d’humilité parce que je sais à qui je succède : Alain Bocquet. En m’inscrivant dans ses pas, je dois réussir à donner un élan supplémentaire à cette agglomération. » C’est à la fois avec humilité et détermination qu’Aymeric Robin endosse l’habit de président de la CAPH. Il l’avoue, l’élection n’a pas été simple. Il lui a fallu convaincre de l’intégrité de son engagement et de son ambition pour le territoire. Son sens du collectif l’a emporté.

L’humain au cœur de tout

S’agissant de la gouvernance, il pense avoir trouvé une forme d’équilibre qui respecte les territoires et ses différentes sensibilités politiques.Pour le reste, il est convaincu q

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Julien Quennesson, maire de Somain Service très volontaire

C’était l’une des bonnes nouvelles au soir du 28 juin 2020 : la ville de Somain demeure le gros bastion du Douaisis administré par un maire communiste. La liste d’union (PCF-PS-société civile) menée par Julien Quennesson est parvenue en tête. Mais pour la majorité municipale, le travail et les (...)

Lire aussi :