Justice

Ce que les avocats attendent du nouveau garde des Sceaux

Publié le 24 juillet 2020 à 14:31

En ce début d’année, les avocats étaient vent debout contre le projet de réforme des retraites. Durant le confinement, nombre d’entre eux se sont fermement élevés contre les conditions dans lesquelles la justice était rendue. L’arrivée d’un des leurs au ministère de la Justice va-t-elle changer la donne ? C’est ce que nous avons demandé à Hélène Fontaine, présidente de la Conférence des bâtonniers.

En plein débat sur la réforme des retraites, début 2020, les avocats étaient entrés dans le mouvement de grève. Ils reprochaient au gouvernement de vouloir leur faire intégrer le régime universel qu’il prépare. Il n’est pas question pour la profession de baisser la garde. « Nous nous sommes toujours battus pour notre régime spécifique. Nous sommes une profession indépendante. Nous ne sommes pas salariés. » Pour Hélène Fontaine, la cause est entendue. La caisse de retraite des avocats est bien gérée, elle est même excédentaire. Par ailleurs, elle est protectrice pour les petits cabinets en reposant

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Julien Quennesson, maire de Somain Service très volontaire

C’était l’une des bonnes nouvelles au soir du 28 juin 2020 : la ville de Somain demeure le gros bastion du Douaisis administré par un maire communiste. La liste d’union (PCF-PS-société civile) menée par Julien Quennesson est parvenue en tête. Mais pour la majorité municipale, le travail et les (...)

Lire aussi :