JUSQU’AU 1ER DÉCEMBRE À LILLE ET DANS LA RÉGION

Citéphilo au féminin, singulier universel

Publié le 8 novembre 2018

Chaque année depuis vingt ans, Citéphilo propose un temps de réflexion philosophique autour de questions d’actualité. Plus d’une centaine de conférences-débats pour tous publics.

« Féminin, singulier universel  », le thème de la vingt-deuxième édition de Citéphilo s’inscrit, plus encore que les précédents, dans l’actualité. Ce cycle de conférences, de débats et de rencontres se déroule cette année du 8 novembre au 1er décembre dans les environs de Lille ainsi que dans les cinq départements des Hauts-de-France,

« La question des femmes est aujourd’hui une question centrale, urgente, brûlante qui s’est imposée à nous  », explique Arnaud Bouaniche président de Philolille, association organisatrice de l’événement. L’enjeu : aborder cette question « avec rigueur, au-delà des discours simplificateurs et des positions simplistes qui ont structuré le débat public et médiatique, après les événements qui ont suivi ce qu’on a appelé l’affaire Weinstein. »

« Faire de la philosophie, ce n’est pas forcément se prendre la tête mais c’est faire un pas de côté et prendre du recul  », souligne pour

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

PAS-DE-CALAIS Le député RN Ludovic Pajot fait du Zemmour

Ludovic Pajot, le député RN (ex-FN) de la circonscription de Bruay a été épinglé la semaine dernière par Quotidien, le talk-show présenté par Yann Barthès.

Dans une intervention prononcée le 13 février à l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une école de la confiance », le (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :