© Attac Flandre
Dunkerquois

Des associations dénoncent la maltraitance d’État envers les exilés

par Justine Frémy
Publié le 11 février 2022 à 14:32

Dans la nuit du 9 au 10 février, un collectif d’associations a recouvert les espaces d’affichage de Dunkerque, comme de plus de 50 villes en France, pour dénoncer la « maltraitance d’État » envers les personnes exilées. Ces associations, parmi lesquelles Attac Flandre, HRO, L’Auberge des migrants ou le MRAP Dunkerque, veulent dénoncer l’utilisation de « la force au service de politiques inhumaines et dégradantes depuis des dizaines d’années » pour que « chaque citoyen et citoyenne prenne connaissance des méthodes alarmantes employées par l’État » français : abris précaires démolis, tentes déchirées, distributions alimentaires interdites, cuves

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous