© Marc Dubois
Gilberte Chemouili Sportisse

Disparition d’une infatigable militante algérienne

Publié le 10 septembre 2021 à 11:30

Figure du communisme en Algérie, Gilberte Chemouili Sportisse s’est éteinte à Paris. Elle aurait eu 104 ans ce 17 septembre. Elle en avait à peine 21 lorsqu’elle a adhéré au Parti communiste algérien (PCA) en 1938. En 1940, elle est arrêtée et torturée par la police de Vichy. Plus tard, elle rencontre Taleb Bouali, du comité central du PCA, qui va être tué par l’armée française durant la guerre d’Algérie en juillet 1957. Arrêtée et torturée par la police colonialiste,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous