LOUVROIL

Disparition du maire honoraire André Boquet

par Philippe Allienne
Publié le 29 mai 2019 à 11:20

Homme d’engagement et de conviction, André Boquet s’est éteint le 10 mai à Maubeuge, à l’âge de 86 ans. Il avait été maire (PCF) de Louvroil pendant près de 25 ans, de 1977 à 2001, avant de céder son fauteuil à Annick Mattighello dont il sera le Premier adjoint, le temps d’assurer la transition.

Ancien salarié des Forges et ateliers électriques de Jeumont (devenues depuis Jeumont Electric) puis des Glasses de Boussois, ce syndicaliste (à la CGT) est arrivé à Louvroil en 1968. En 1977, après avoir abandonné ses mandats syndicaux, il se présente aux élections municipales et arrache la mairie au docteur Laloux. En 1992, il est élu conseiller général. Ses mandats politiques ont été marqués par la fermeture d’Usinor qui employait alors 3000 salariés, un vé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Marcel Rocq Un vétéran du PCF disparaît

Ce jeudi 26 septembre, nous avons appris la disparition de Marcel Rocq à l’âge de 77 ans. Marcel fut un de ces hommes de conviction, idéaliste, humble ne comptant pas ses heures pour le Parti communiste français. Il a été adjoint au maire de Calais aux fêtes de 1977 à 1983, mais également premier (...)

A la Une :

Lire aussi :