Entretien avec Dominique Watrin

Faire face au déclassement social

Publié le 23 octobre 2020 à 16:52

« Ce livre est un acte de reconnaissance envers tous ceux qui m’ont fait confiance et m’ont permis d’assumer des fonctions de haute responsabilité. » Militant et ancien sénateur communiste du Pas-de-Calais, Dominique Watrin vient de publier un ouvrage autobiographique, Je vous le dois bien, dans lequel il retrace son parcours militant et les combats qu’il a menés, dont certains sont encore d’actualité. Il nous offre ici son analyse des grands enjeux qui structurent le Bassin minier, au premier rang desquels la santé et l’emploi.

D’où vient votre engagement politique ?
Je viens d’une famille de droite de la Manche. J’ai d’abord été marqué par les grèves massives de 68. À l’université de Caen, je militais avec les étudiants communistes. Par la suite, mes expériences de coopérant vont ancrer mon engagement. Je suis arrivé en Iran à la fin de l’année 1977, je me suis retrouvé plongé dans la révolution qui était d’abord nationale et démocratique avant d’être dévoyée par les religieux. J’ai pu mesurer la violence de l’impé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Carambar Le déménagement qui ne passe pas

En fait de simple déménagement, les 114 salariés de l’usine Carambar&Co, à Marcq- en-Barœul, font les frais d’un PSE. Ils ne s’en laissent pas conter.
Vendredi 20 et lundi 23 novembre, l’usine Carambar&Co de Marcq- en-Baroeul était en grève à 100 %. Les salariés avaient appris, le 12 (...)

PCF Il faut sortir Vallourec des griffes de la finance

Le député du Nord, Fabien Roussel, a réagi dans un communiqué sur le plan, de suppressions d’emplois annoncé chez Vallourec et les conséquences pour les sites des Hauts-de-France.
« Encore un coup de massue pour les salariés de Vallourec et pour notre industrie ! Le fabricant français de tubes (...)

Julien Quennesson, maire de Somain Service très volontaire

C’était l’une des bonnes nouvelles au soir du 28 juin 2020 : la ville de Somain demeure le gros bastion du Douaisis administré par un maire communiste. La liste d’union (PCF-PS-société civile) menée par Julien Quennesson est parvenue en tête. Mais pour la majorité municipale, le travail et les (...)

Lire aussi :