François Boucq, desssinateur au procès des attentats de Charlie Hebdo

Publié le 11 septembre 2020 à 15:46

J’ai accepté de couvrir le procès des attentats de Charlie Hebdo pour Charlie et par affection pour Cabu [dessinateur tué lors de l’attentat dans les locaux du journal le 7 janvier 2015, ndlr] et sa femme » confie François Boucq, ému. « Le dessin permet d’avoir de la distance pour ne pas être avalé par l’affect » ajoute ce dernier. Il estime ne pas être là pour ridiculiser les accusés mais pour retranscrire du mieux possible ce procès. Pour lui, le travail de dessinateur est « un poste privilégié puisque appareils photos et caméras sont interdits durant les procès ». Toutefois, le port obligatoire du masque rend la tâche du dessinateur plus ardue :« Il faut synthétiser au maximum la présence du personnage à la barre. » Pour cela,il travaille sur les attitudes,les positions des mains « Cela témoigne de l’état émotionnel des protagonistes » conclut-il.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Spécial Transports Le vélo, une philosophie de vie

Le « scarabée bousier » face au « papillon », c’est comme ça que Didier Tronchet imagine automobilistes et cyclistes sur la route. Le dessinateur de 61 ans revient avec son fameux Petit Traité de vélosophie. Une nouvelle édition sous forme de BD, dans laquelle il relate ses amis, ses amours et ses (...)

Spécial Transports Faire du vélo la nouvelle voiture

60 % des trajets effectués en voiture font moins de 5 km, pourtant, le vélo et la marche sont les moyens de déplacement les plus performants pour les trajets courts. Plus rapide, peu coûteux et non-polluant, le vélo ne représente cependant que 3 % des trajets effectués. Pour tripler ce chiffre, le (...)

Lille Le grand absent du procès des attentats de Charlie Hebdo

Claude Hermant, figure de l’extrême droite lilloise, aurait vendu les armes qui ont servies à Amédy Coulibaly dans le meurtre de la policière de Montrouge puis dans prise d’otage de l’Hyper Cacher lors des attentats de janvier 2015. Déjà condamné à huit ans de prison pour trafic d’armes, cet (...)

Charlotte Balavoine Le centenaire du PCF en expo

Sur le thème « Demain la Révolution », une exposition accompagnera les célébrations du centenaire du Parti communiste français, de décembre à janvier. La responsable du collectif d’animation, Charlotte Balavoine, annonce la participation de cent graphistes et dessinateurs qui traiteront de la (...)

Lire aussi :