POUVOIR D'ACHAT

Grande-Synthe lance un revenu minimum garanti

par Mathieu Hébert
Publié le 25 janvier 2019

Cette mesure, concrétisée au printemps prochain, sera financée par des économies.

La Ville de Grande-Synthe, près de Dunkerque, lance un nouveau dispositif d’aide pour les familles les plus précaires. Annoncé par son maire Damien Carême (EELV) lors de la cérémonie des vœux, ce « minimum social garanti » s’adressera à tous les foyers dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté, soit 17 % de la population.

Son attribution sera conditionnée à un accompagnement social, qui définira par exemple les dépenses à prioriser (alimentaire, chauffage...)

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

PAS-DE-CALAIS Le député RN Ludovic Pajot fait du Zemmour

Ludovic Pajot, le député RN (ex-FN) de la circonscription de Bruay a été épinglé la semaine dernière par Quotidien, le talk-show présenté par Yann Barthès.

Dans une intervention prononcée le 13 février à l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour une école de la confiance », le (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :