Droits réservés
Éric Bocquet en appelle à une finance éthique

« Il faut transformer l’espoir en réalité »

Publié le 27 août 2021 à 11:13

Pour le sénateur du Nord Éric Bocquet, il n’y a pas de fatalité. Face au libéralisme féroce qui rend les possédants plus riches, et souvent prompts à l’évasion fiscale, la pauvreté s’aggrave, nos services publics sont gravement menacés et notre économie est en crise. Il importe de mener le combat pour retourner les choses et aller vers une finance citoyenne.

• Vous combattez l’évasion fiscale depuis que vous êtes sénateur et vous la décrivez comme un cancer pour notre humanité. Vous défendez en revanche une finance éthique. De quoi s’agit-il ?
La finance éthique, c’est remettre la finance sur ses pieds, c’est la mettre au service de l’intérêt général. Dans nos sociétés capitalistes, la finance n’est plus le moyen de régler les grands problèmes de la société, de l’humanité. Elle est devenue un objet en soi. C’est une activité complètement déconnectée de l’économie réelle, c’est-à- dire la production de biens et de services pour l’humanité. Il faut savoir que pour l’ensemble

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous