Illustration Babouze
Les dérives de Sandrine Rousseau

Je suis tombée par terre, c’est la faute à Voltaire...

par Lydie LYMER
Publié le 30 septembre 2022 à 11:28

Candidate à la primaire écologiste, Sandrine Rousseau confiait en septembre 2021 «  j’ai conscience que ça va être très violent  ». En effet, c’est avec fracas que cette économiste a fait son entrée sur la scène politique. Ayant rapidement percé dans l’art de susciter et alimenter les polémiques, elle occupe bruyamment l’espace médiatique.
Cet été, elle a jeté de l’huile sur le feu du barbecue qui serait «  un symbole de virilité ». En mars dernier, elle proposait pourtant de créer un «  délit de non partage des tâches domestiques ».
Donc l’homme doit cuisiner, mais sans fair

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous