Trois ans après la mise en place de la plate-forme Parcoursup

L’orientation reste compliquée

par Marc DE LANGIE
Publié le 22 mars 2021 à 12:39

Vœu simple, vœux multiples, vœux pour la fac, vœux pour les écoles, vœux pour des formations sélectives : les lycéens ont eu jusqu’au 11 mars pour formuler leurs vœux sur le site de Parcoursup. Avec plus ou moins de facilité.

Si tout paraît simple aux yeux de l’administration, « c’est très compliqué » explique Camille Audessat, élève de terminale au lycée Pasteur de Lille. « J’ai mis trois semaines pour simplement créer mon dossier. C’est difficile de tout comprendre du premier coup et c’est aussi la course compte tenu des délais. » Depuis le 20 janvier, les élèves de terminale et les étudiants qui veulent se réorienter pouvaient formuler leurs vœux sur le site. Toutefois, les communications officielles sont parfois incomplètes. À cela s’ajoute un système de vœux complexe avec des spécificités selon les formations. Sur le site, il existe deux types de formation : les

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous