Photo d'illustration/Pixabay
Pouvoir d’achat

La France face à la hausse des prix

par Philippe Allienne
Publié le 1er octobre 2021 à 11:42

À l’heure où nous bouclons cette édition, jeudi 30 septembre, le Premier ministre Jean Castex devait s’exprimer sur TF1 pour annoncer les mesures gouvernementales pour faire face à l’augmentation des prix de l’énergie. Sauf que la hausse des prix ne concerne pas que ce secteur et que d’autres mesures visent à réduire encore le pouvoir d’achat des Français.

-
Jeudi soir, lors de son passage au JT de 20 heures de TF1, le Premier ministre a annoncé la mise en place d’un « - » sur les prix de l’énergie. Les prix du gaz devraient ainsi être bloqués jusqu’en avril 2022 (on peut déjà se demander ce qu’il adviendra après la présidentielle), et la hausse des tarifs de l’électricité annoncée pour février serait plafonnée à 4 % via une baisse des taxes. Le chèque énergie pourrait aussi être revalorisé si ces mesures se montraient insuffisantes.

La hausse la plus emblématique est sans doute celle des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie : 12,6 % dès ce 1er octobre. Trois millions de foyers sont concernés. Et ce n’est pas fini. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a d’ores et déjà annoncé une nouvelle hausse de 15 % au 1er novembre. Cette hausse existe partout en Europe en raison d’une reprise économique. Cela entraîne une forte demande asiatique, des stocks bas, l’incapacité

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous