Commission d’enquête

La renationalisation des concessions d’autoroutes rejetée au nom de la dette

Publié le 18 septembre 2020 à 19:39

C’est au nom de la dette que la privatisation avait été décidée en 2006, c’est toujours au nom de la dette que l’idée de renationalisation est rejetée !

La Commission d’enquête du Sénat sur les concessions d’autoroutes vient de rendre ses conclusions. À l’évidence, cet énième rapport sur le sujet reste au milieu du gué. Les travaux menés ces six derniers mois ont mis en évidence le bien fondé des critiques formulées de toute part depuis la privatisation des concessions autoroutières en 2006. La rentabilité exceptionnelle des concessions n’a jamais été démentie, comme l’ont souligné dans leurs rapports le Conseil d’É

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Restrictions et fermetures Le cri d’alarme des professionnels

Ils étaient environ 200, vendredi 9 octobre, devant la préfecture du Nord, à réclamer davantage de souplesse ou d’aides après le basculement de la métropole lilloise en zone d’alerte maximale. Parmi eux, on remarquait des employés ou patrons de bars, de discothèques, de salles de sport mais aussi des (...)

La chronique d’Éric Bocquet Les autoroutes du bonheur...

Ainsi donc, il y a quelques jours, la commission d’enquête du Sénat sur les concessions autoroutières a rendu son rapport.
Durant six mois, malgré les difficultés d’organisation liées à la Covid-19, nous avons auditionné de multiples personnalités et rassemblé quantité de documents.Si Dominique de (...)

Lire aussi :