Contre vents et marées, un film de Jean-Philippe Jacquemin

La Résistance en héritage

par JEAN-LOUIS BOUZIN
Publié le 18 novembre 2021 à 22:25

Une séance à guichets fermés (200 personnes) ! Rare en ces temps de confinements. C’était, mardi 9 novembre, au Fresnoy à Tourcoing. On y projetait Contre vents et marées de Jean-Philippe Jacquemin, un film-documentaire émouvant, éclairant, et on ne peut plus d’actualité.

Au soir de leur vie, quatre résistants racontent leur engagement de jeunesse contre l’occupant nazi et le régime de Pétain (qu’un aspirant candidat à l’Élysée voudrait réhabiliter...). Sur grand écran, Yvonne Abbas, Guy Béziade, Michel Defrance, Pierre Charret, le seul encore en vie aujourd’hui, parlent. Des images d’archives entrecoupent leurs témoignages. Ouvrière, apprenti, lycéens, ils ont entre 17 et 20 ans quand, dans une France vivant sous la botte, ils se rebellent. La Résis

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous