Accompagner les gens de la rue

La solidarité des associations de terrain

Publié le 24 avril 2020 à 12:43

Les bénévoles associatifs, proches des gens de la rue, n’attendent pas le « jour d’après » pour agir. Pour eux, la solidarité de terrain, c’est maintenant.

20h Place de la République, à Lille. Tandis que des applaudissements clairsemés parviennent des fenêtres et balcons des rues adjacentes, une trentaine de personnes, vêtues de gilets oranges, rouges jaunes, bleus ou encore blancs, s’agitent et se déploient devant des tréteaux. En face, sagement alignée en file indienne, une foule d’anonymes qui attendent patiemment leur tour. Comme chaque soir depuis le 18 mars, ils viennent pour la distribution de repas que le collectif Casa or

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Des jardins pour questionner les enjeux de demain

Jardins de la paix, jardins citoyens, potagers dans les lycées, et bien sûr Hortillonnages Amiens, le champ d’actions de l’association Art et jardins Hauts-de-France est particulièrement riche.
Comme aime le dire son président, Gilbert Fillinger, l’association Art et Jardins Hauts-de-France, (...)

Rentrée du PCF Rendez-vous à Malo le 29 août

C’est à Dunkerque, au Palais des Congrès de Malo-les-Bains, que le Parti communiste a programmé sa rentrée politique.Son université d’été aura lieu le samedi 29 août. Si le programme n’est pas finalisé à ce jour, on sait que le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, fera son allocution de (...)

Votre canard en quatorzaine

L’été avançant, il est temps pour votre canard préféré de prendre quelques jours de repos. Pas de panique, ce n’est ni le coronavirus ni une mesure sanitaire exceptionnelle mais le besoin pour toute l’équipe du journal de recharger ses batteries avant d’attaquer une rentrée sur les chapeaux de (...)

La Marseillaise en quête d’un repreneur

La crise sanitaire et de la distribution (la liquidation de Presstalis) ont durement touché le quotidien La Marseillaise (55 salariés). L’arrêt des ventes en kiosque, de la publicité et des annonces légales a détruit sa trésorerie. Le quotidien a été placé en liquidation judiciaire le 13 juillet avec (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :