Patrice Bessac Maire de Montreuil et président d'Est Ensemble

Le choix de l’union

Publié le 28 août 2020 à 12:06

Patrice Bessac entame son second mandat à la tête de la municipalité de Montreuil, en Seine- Saint-Denis (93). La majorité dispose de 51 élus sur 55, répartis en cinq groupes rassemblant des communistes, socialistes, insoumis, écologistes. Le maire, également élu à la présidence de l’Établissement public territorial Est Ensemble [1], nous livre un retour d’expérience.

Votre premier mandat a été marqué par une équipe municipale très rassembleuse, mais donc très diversifiée et une opposition (à Montreuil on dit plutôt « minorité ») très chahuteuse. Comment l’avez-vous vécu ?

Ce premier mandat a été l’expérience la plus difficile et dans laquelle j’ai le plus appris. La plus difficile parce qu’il a fallu fournir des efforts immenses pour le redressement financier de la ville, pour réorganiser l’administration, pour renouer le lien avec la population montreuilloise. Cela ne s’est pas fait sans heurts. En même temps, c’est une période durant laquelle j’ai rarement autant appris. La gran

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Le territoire « Est Ensemble », 418 000 habitants, regroupe les communes de Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville.

Ces articles peuvent vous interesser :

Département Précisions de Jean-René Lecerf

Le président du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, n’est pas d’accord avec l’article que nous avons publié dans notre édition du 25 septembre sous le titre « S’unir pour un département solidaire et au diapason des communes ». Il nous demande d’apporter des précisions et rectifications sur un (...)

Cambrésis Patrick Belot n’est plus

C’est avec consternation que ses amis et camarades ont appris le décès de Patrick Belot, qui a succombé à la Covid-19 ce lundi 19 octobre. Patrick Belot faisait partie de la grande famille des cheminots. Militant de longue date au PCF et à la CGT, il avait, dans l’une et l’autre organisation, assumé (...)

Ricardo Montserrat Disparition d’un écrivain engagé

C’était le genre de personne qui partait s’installer au Chili, en pleine dictature, pour s’engager, en tant que professeur, contre le régime de Pinochet. Né de parents anti-fascistes catalans exilés en France, il poursuit ensuite son engagement par la littérature, le théâtre et le cinéma, à Lorient (...)

Lire aussi :