Patrice Bessac Maire de Montreuil et président d'Est Ensemble

Le choix de l’union

Publié le 28 août 2020 à 12:06

Patrice Bessac entame son second mandat à la tête de la municipalité de Montreuil, en Seine- Saint-Denis (93). La majorité dispose de 51 élus sur 55, répartis en cinq groupes rassemblant des communistes, socialistes, insoumis, écologistes. Le maire, également élu à la présidence de l’Établissement public territorial Est Ensemble [1], nous livre un retour d’expérience.

Votre premier mandat a été marqué par une équipe municipale très rassembleuse, mais donc très diversifiée et une opposition (à Montreuil on dit plutôt « minorité ») très chahuteuse. Comment l’avez-vous vécu ?

Ce premier mandat a été l’expérience la plus difficile et dans laquelle j’ai le plus appris. La plus difficile parce qu’il a fallu fournir des efforts immenses pour le redressement financier de la ville, pour réorganiser l’administration, pour renouer le lien avec la population montreuilloise. Cela ne s’est pas fait sans heurts. En même temps, c’est une période durant laquelle j’ai rarement autant appris. La gran

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Le territoire « Est Ensemble », 418 000 habitants, regroupe les communes de Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville.

Ces articles peuvent vous interesser :

Auriane Aït Lasri Le Figra s’implante à Douai

Ajointe à la culture depuis le 5 juillet dernier, Auriane Aït Lasri ne cache pas sa joie. Lors de sa séance du 11 décembre, le conseil municipal de Douai a approuvé la venue du Festival international du grand reportage d’actualité et du documentaire de société (Figra). Depuis 1993, année de sa (...)

PCF Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture.
Il nous est toujours impossible de nous réunir. Heureusement notre ami Dominique Sarrazin, comédien metteur en scène qui est le président de la Société des (...)

Centenaire du PCF Le Parti communiste n’est pas né à Tours

Si le Congrès de Tours de la SFIO, qui se tient du 25 au 30 décembre 1920, voit la majorité des délégués socialistes voter l’adhésion à l’Internationale communiste, le nouveau parti, qui conserve la dénomination de « Parti socialiste, Section française de l’Internationale communiste » jusqu’au congrès (...)

Lire aussi :