Les communistes d'Hellemmes-Lezennes

Le gouvernement est responsable

Publié le 16 avril 2020 à 19:02

« Les masques sont le symbole de l’abandon de notre système de santé avec les plans d’austérité, les mises en concurrence et le sous-financement. Sans protections, les médecins, infirmiers et aide-soignants sont touchés et des décès sont à déplorer.  » Dans une déclaration, la section communiste d’Hellemmes-Lezennes rend le gouvernement responsable de la crise sanitaire.

Analysant les effets de la crise sur ce quartier populaire, les communistes s’inquiètent pour les commerçants et pour les familles dont les dépensent augmentent, du fait de l’interruption des cantines, alors que leurs revenus diminuent. Ils pointent aussi les inégalités entre les écoliers confinés chez eux (« la continuité pédagogique est un leurre », disent-ils), les services sociaux débordés et les services publics impactés.

Face à cela, ils estiment que « Macron et Philippe sont dépassés par une crise qui montre crûment l’échec de leur modèle néo-libéral ». Si les réformes sont suspendues, aucune n’est supprimée, « y compris les plans de suppression de lits dans les hôpitaux. Le CHU de Lille en est réduit à faire une collecte sur internet pour acheter des respirateurs et de l’équipement médical. Macron prévoit au contraire l’accélération de la privatisation des hôpitaux. Sur le plan financier, la priorité est d’injecter des centaines de milliards d’euros dans les banques ».

Se référant aux propositions du PCF, la section souhaite des mesures d’urgence pour protéger la population et pour la reconnaissance des travailleurs des secteurs essentiels. Ces derniers, écrit-elle, « doivent être associés à toutes les décisions stratégiques pour la gestion de la crise et de l’après-crise. Nous souhaitons une politique de reconquête industrielle, bâtie autour de la nationalisation et du contrôle démocratique des entreprises clés ; une Sécurité sociale élargie, publique, et gérée démocratiquement par les travailleurs, protégée des exigences de rentabilité capitaliste. Nous proposons la création d’un fond d’urgence sanitaire, financé par le rétablissement de l’impôt sur la fortune, la taxation des profits financiers, des multinationales de l’internet ».

Convaincus qu’une autre société est possible, les communistes d’Hellemmes-Lezennes concluent qu’il faut en finir avec les politiques libérales. « Le capitalisme, la cupidité, l’accumulation inouïe de richesse dans les mains de quelques milliers (au niveau mondial) de milliardaires insolents qui dictent les politiques des États ne sont plus compatibles avec une vie digne et durable pour tous. Une autre société est possible. Tous ensemble, nous pouvons changer les choses. »

Ces articles peuvent vous interesser :

Renault MCA Maubeuge : retour en images sur la marche du 30 mai

Samedi 30 mai, plus de 8 000 personnes ont marché de l’usine MCA Maubeuge jusqu’à l’hôtel de ville pour contester le plan de fusion avec l’usine Renault de Douai. Élus, syndicalistes, salariés et citoyens étaient réunis ce matin contre ce projet, pour préserver les emplois et le savoir-faire de l’usine de (...)

Témoignage Dépistage : entre principes et réalité

Une lectrice atteinte du Covid-19 nous a fait part de son désarroi face à la difficulté de se faire dépister, en plein cœur de la métropole lilloise, au milieu du mois de mai. Elle nous explique pourquoi elle a finalement dû y renoncer, malgré l’importance des tests pour endiguer l’épidémie alors que le (...)

Spycker De la terre à l’assiette

Il n’y a pas de travail plus noble selon les Grecs anciens. La terre, et ses produits, ont de moins en moins de travailleurs disponibles. Les profits, eux, n’ont jamais été aussi importants pour les grands groupes agro-alimentaires et la pression si forte sur les épaules des paysans au bord de (...)

Camélia Jordana Pour une police républicaine !

Il faut être déséquilibré ou ne pas tenir sur ses deux jambes pour souhaiter que la police française ne puisse pas travailler dans un cadre républicain. C’est le problème de fond qu’a soulevé Camélia Jordana, actrice et chanteuse, lors de l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » le 23 mai (...)

A la Une :

Déconfinement Comment bien porter un masque ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans certains lieux publics, notamment dans les transports, mais aussi dans les magasins, chez le médecin, sur le lieu de travail, etc. Voici comment bien porter un masque pour se protéger et protéger les autres.
Comment porter un masque chirurgical en (...)

Lire aussi :