« Le ministre Blanquer veut fermer les établissements »

Publié le 6 novembre 2020 à 17:14

Dans un communiqué, le Snes FSU exprime son indignation sur les conditions dans lesquelles s’est préparé et déroulé l’hommage à Samuel Paty, l’enseignant sauvagement assassiné de Conflans-Sainte-Honorine. Il s’indigne tout autant sur la réalité du protocole sanitaire. Extraits.

« Les consignes et revirements de dernière minute du ministre Blanquer sont à l’origine d’une grande confusion dans les collèges et les lycées, et ont menacé la sérénité qui s’imposait pour rendre hommage dignement à Samuel Paty.
Ainsi, la consigne d’annuler les temps d’échanges initialement programmés a généré une colère qui a conduit, dans nombre d’établissements, à les imposer quand la direction ne les a pas consentis : de multiples débrayages

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous