Le Nord veut garder ses TGV

par Mathieu Hébert
Publié le 8 février 2019 | Mise à jour le 18 février 2019

Usagers, élus et cheminots. De nombreuses voix s’élèvent pour réclamer le maintien des dessertes TGV dans les villes moyennes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors que la SNCF entretient le flou sur la question, plusieurs liaisons seraient menacées dans la région, notamment sur l’axe Arras-Douai-Valenciennes.

« Certaines sources parlent de suppression ou de fortes réductions  », avance Frédéric Chéreau, maire (PS) de Douai. « Cette décision serait un contresens historique par rapport aux enjeux environnementaux de la période  », estime le député communiste Alain Bruneel, élu du Douaisis, qui l’a écrit au patron de la SNCF, Guillaume P

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Béthune-Beuvry Des moyens pour le centre hospitalier

Plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béthune le 5 février à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle. Cet hôpital de proximité n’en finit pas de subir des logiques comptables mises en œuvre par l’Agence régionale de santé.

Après avoir subi en 2018 la (...)

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :