Crise économique

Le PCF propose un plan de relance de la filière automobile

Publié le 29 mai 2020 à 15:53

Alors que le groupe Renault, dont l’État est actionnaire à hauteur de 15 %, fait planer la menace de fermetures de sites et de dizaines de milliers de suppressions d’emplois en France (MCA Maubeuge, Renault Alpine à Dieppe, Fonderies de Bretagne, site de Choisy-le-Roi, etc.), le PCF propose ses idées pour relancer la filière.

Les annonces du président de la République visent à accompagner une restructuration du groupe prévue avant la crise. L’objectif est de réduire l’emploi en France et conforter le capital en mettant le cap sur la rentabilité. Au contraire de cela, avec les milliards de fonds publics mis à leur disposition, les groupes automobiles français doivent contribuer à développer l’emploi dans l’ensemble de l’économie. Relancer la filière automobile, c’est d’abord refuser toute fermeture de si

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Département Précisions de Jean-René Lecerf

Le président du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, n’est pas d’accord avec l’article que nous avons publié dans notre édition du 25 septembre sous le titre « S’unir pour un département solidaire et au diapason des communes ». Il nous demande d’apporter des précisions et rectifications sur un (...)

Cambrésis Patrick Belot n’est plus

C’est avec consternation que ses amis et camarades ont appris le décès de Patrick Belot, qui a succombé à la Covid-19 ce lundi 19 octobre. Patrick Belot faisait partie de la grande famille des cheminots. Militant de longue date au PCF et à la CGT, il avait, dans l’une et l’autre organisation, assumé (...)

Ricardo Montserrat Disparition d’un écrivain engagé

C’était le genre de personne qui partait s’installer au Chili, en pleine dictature, pour s’engager, en tant que professeur, contre le régime de Pinochet. Né de parents anti-fascistes catalans exilés en France, il poursuit ensuite son engagement par la littérature, le théâtre et le cinéma, à Lorient (...)

Lire aussi :