Entretien avec Jean-Louis Callens

Le Secours populaire français veille aux vacances pour les enfants et les familles

par Philippe Allienne
Publié le 17 juillet 2020 à 16:33

La pandémie du coronavirus et le confinement n’ont bien sûr pas été sans conséquences sur les activités du Secours populaire français. Pour autant, ses équipes poursuivent leurs missions vers les familles et les jeunes et veillent à leur droit aux vacances. Le point avec Jean-Louis Callens, secrétaire général de la fédération Nord du Secours populaire français (SPF) et membre du bureau national.

Comment la fédération du Nord a-t-elle géré la crise sanitaire et quelles ont été les conséquences de celle-ci ?

Il a fallu fermer l’accueil quelques jours et mettre le pas sur les activités qui permettent de financer nos actions solidaires comme les soirées, les repas, etc. Mais nous avons rapidement repris pour venir en aide aux familles. Sur l’ensemble du département, nous avons aidé 13 600 familles en leur livrant des plateaux repas trois fois par semaine. À titre de comparaison, sur l’ensemble de l’année 2019 et tous services confondus, nous étions venus en aide à 293 000 person

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous