Cargill Haubourdin

Le soutien de la métallurgie CGT

Publié le 17 janvier 2020 à 20:27

« Si vous ne luttez pas, vous n’obtiendrez rien ! » C’est ce qu’est venu dire Ludovic Bouvier aux ouvriers de Cargill Haubourdin menacés par une restructuration. Le responsable régional de l’Union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT (USTM-CGT) est venu apporter son soutien lors de l’Assemblée générale qui s’est tenue le 10 janvier. Pour lui, la capacité des salariés à se mobiliser et à se battre ensemble est déterminante pour la suite du combat. « À la CGT, nous défendons d’abord l’emploi  », a-t-il ajouté tout en comprenant ceux qui souhaitent quitter l’entreprise. « Mais ne vous laissez pas impressionner par un chèque même s’il représente deux années de salaire ». Reste que son appel à l’union est demeuré lettre morte. Tandis qu’il s’exprimait, les représentants de la CFDT ont quitté la salle. Quelques jours plus tard, ils négociaient avec la direction tandis que les portes demeuraient closes pour les syndicalistes CGT.

Ces articles peuvent vous interesser :

Les cheminots dénoncent la vente du patrimoine ferroviaire

Les cheminots CGT se sont rassemblés devant le siège du conseil régional des Hauts-de-France, vendredi 7 février. Ils protestent contre la manière dont se réalise l’ouverture à la concurrence des services de chemin de fer

C’est l’annonce récente du conseil régional qui a provoqué la (...)

A la Une :

Lire aussi :