Pas-de-Calais

Les élus communistes dénoncent la fermeture des urgences

Publié le 4 septembre 2020 à 16:05

« Les six derniers mois ont été terribles pour toutes les Urgences du Pas-de-Calais » s’indigne Ludovic Guyot, président du groupe communiste et républicain au Département du Pas-de-Calais. « Fin 2018, l’hôpital de Lens annonçait le départ d’une majeure partie des urgentistes, conséquence logique d’années de restrictions et de gestion à flux tendu du nombre d’agents et des matériels » rappelle-t-il. La crise sanitaire enclenchée par la Covid-19 n’a fait qu’accentuer les difficultés existantes.Cet été, les SMUR de Saint-Omer, Boulogne-

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Spécial Transports Faire du vélo la nouvelle voiture

60 % des trajets effectués en voiture font moins de 5 km, pourtant, le vélo et la marche sont les moyens de déplacement les plus performants pour les trajets courts. Plus rapide, peu coûteux et non-polluant, le vélo ne représente cependant que 3 % des trajets effectués. Pour tripler ce chiffre, le (...)

Lille Solid’Art. Une vente record pour les Pères Noël verts

La sixième édition de Solid’Art était organisée du 18 au 20 septembre à l’Hôtel de ville de Lille. Cette édition, qui a réuni 5 000 visiteurs et 150 artistes, a permis de récolter 125 000 € de dons grâce à la vente de 700 oeuvres de tout type. C’est 10 000 € de plus que l’année dernière, qui (...)

Lire aussi :