PARCOURSUP

Les futurs infirmiers dégoûtés

par Philippe Allienne
Publié le 1er août 2019 à 17:20

Le gouvernement peut toujours affirmer que Parcoursup, après avoir essuyé les plâtres l’an passé, est aujourd’hui mieux rodée, voire moins chahutée. Censée mieux orienter les lycéens vers les études supérieure, elle pose en fait de nombreux freins et maltraite les filières BTS et DUT ainsi que des formations comme le sport ou les soins infirmiers. Gare, par exemple, à celles et ceux qui ont fait le choix d’étudier dans un IFSI.

Les Ifsi. Ce sont les Instituts de formation de soins infirmiers. Jusqu’à l’an dernier, on y entrait sur concours. Mais justement, lorsqu’il a lancé l’application de la réforme Parcoursup, le gouvernement en a profité pour, discrètement en juillet 2018, supprimer ce concours d’entrée. Pour intégrer une école d’infirmier(e)s, il faut désormais passer par une procédure sélective d’admission via... la plateforme Parcoursup.

Le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :