Arras

Les habitants au coeur du projet

par FRANCK JAKUBEK
Publié le 28 février 2020 à 17:18

La belle endormie va-t-elle enfin (re)trouver son prince charmant ? Arras, n’en finit plus son aventure avec la droite. Frédéric Leturque, très entouré par les commerçants, est-il arrivé au bout d’un cycle ? Il semblerait que la liste « Une nouvelle énergie pour Arras » porte un fluide qui pourrait faire imaginer un possible retour de la cité atrébate dans le giron de la gauche. Est-ce la présence de Catherine Génisson, ancienne sénatrice et députée socialiste, en deuxième position sur la liste ? Ou tout simplement le programme ? En voici un aperçu rapide mais qui montre une volonté de faire entrer la ville dans une dimension plus humaine, plus écologique, plus intégrée dans l’avenir.

Pour rendre les services publics accessibles, chaque quartier aura sa mairie. Un plan de rénovation des écoles est élaboré tout comme un programme pluriannuel de rénovation des équipements sportifs. Le programme prévoit également une garantie de traitement entre le centre-ville et les autres quartiers en matière d’investissement. La citadine sera développée sur tous les quartiers et gratuite, et le stationnement résidentiel rendu gratuit pour les habitants avec la mise en place favorisée de mobilités douces. Ce qui devrait résoudre un certain nombre de problèmes relevés par les citoyens.

En matière d’environnement et de qualité de vie, la liste propose un passage en Zone à faible émissions de CO2 , la création de 150 nouveaux jardins familiaux, 10 ha de reboisement urbain, avec la création d’îlots de fraîcheur et une alimentation bio et locale dans les cantines, à hauteur de 70 % dans un premier temps « pour un objectif atteignable ».

Pour une ville proche des citoyens Thierry Occre, 1er secrétaire du PS du Pas-de- Calais, tête de liste, souhaite agir sur la solidarité et la citoyenneté, en misant sur l’éducation et l’équilibre entre les générations. En bref, permettre à tous de mieux vivre dans un environnement paisible et accessible. René Chevalier, secrétaire du PCF, en troisième position sur la liste, défend aussi la nécessité du changement en écho avec les combats menés actuellement contre la réforme des retraites. Dans le Pas-de- Calais, un coup d’arrêt à la droite et à l’extrême droite est vital. La répartition de la liste de rassemblement est constituée pour moitié de personnalités et de membres PS et du PCF, ainsi que du Mouvement des citoyens. Elle a déjà reçu le soutien de Génération écologie, du PRG, de Nouvelle donne et de l’UDE. La présentation de la liste aura lieu samedi 29 février à 10 h au siège de campagne, rue Désiré-Delansorne à Arras.

Ces articles peuvent vous interesser :

Réflexions sur la crise sanitaire Le jour d’après

Attendre, lutter ... Face à la pandémie, le monde se bat. L’heure est à serrer les dents. L’urgence sanitaire fait passer au second plan l’ébranlement économique provoqué par la pandémie elle-même. Mais il va y avoir un « après » fait de tensions, de confrontations, et, espérons-le, de (...)

Les entreprises face au Coronavirus

Selon le président de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-France, Philippe Hourdain, 99 % des 3 200 entreprises rattachées à la CCI sont touchées « à plus ou moins grande échelle » par la crise sanitaire. Tous les secteurs sont concernés : hôtellerie-restauration, commerce de détail, (...)

Alain Bruneel À la recherche des masques

Le député communiste du Nord s’inquiète de la distribution des masques qui, selon le président de la République dans son allocution du 16 mars, devaient être livrés dès le lendemain dans les pharmacies des 25 départements les plus touchés et le mercredi pour le reste du territoire national. L’élu a le (...)

A la Une :

Coronavirus Appel au don du sang

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nos concitoyens malades ont toujours besoin de vos dons du sang. Malgré le confinement mis en place, les Français sont autorisés à se rendre dans l’Établissement français du sang (EFS) le plus proche de son domicile pour y donner son sang (sous réserve (...)

Coronavirus Soutenez les personnels de santé

Pour faire face à cette épidémie sans précédent, les personnels soignants, déjà éprouvés par des conditions de travail difficiles et des moyens insuffisants, sont en première ligne pour nous soigner et nous protéger. Ce sont aussi les premiers à être infectés par la maladie.

Afin de les remercier et leur (...)

Lire aussi :