Brexit

Les paradis fiscaux ont de beaux jours devant eux !

Publié le 31 décembre 2020 à 10:54 | Mise à jour le 30 décembre 2020

C’est sur le dossier pêche que l’accord sur le Brexit a polarisé les esprits ces dernières semaines. Finalement signé à l’arraché, une dizaine de jours avant l’entrée en vigueur de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, l’accord sur la pêche donne aux armements européens un délai de cinq ans, jusqu’en juin 2026, pour baisser leurs captures dans les eaux britannique de 25 % en valeur. Mais le Brexit ne se limite pas à un accord sur la pêche.

Les pêcheurs français devront réduire leurs volumes de pêche de 8 à 10 %. Ils se sentent soulagés après les passes d’armes de ces dernière semaines mais, dans les Hauts-de-France, le président de Région, Xavier Bertrand, alerte sur la clause de revoyure prévue en 2026 et réclame un plan de soutien.
Mais hors ce dossier chaud, qu’en est-il de la finance ? Elle a été bizarrement écartée des conversations, s’étonne le Parti communiste français. Pourtant, explique-t-il dan

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Lille Les vœux du monde de la culture pour 2021

Ils étaient une centaine d’artistes (acteurs, musiciens, compagnies indépendantes…) à marcher en direction de la DRAC ce mardi 19 janvier pour faire part de leurs revendications. Leur principale demande, le renouvellement de « l’année blanche » au-delà du mois d’août 2021. « Certains n’ont pas pu (...)

Douaisis Un camion pour remplacer le service public

Le Département du Nord est fier d’annoncer l’arrivée, le 11 janvier, du Camion bleu France Services du Douaisis. Comme dans l’Avesnois et le Cambrésis, ce véhicule est en fait un bus itinérant destiné à rapprocher les services publics des habitants qui en sont éloignés. Quid des mairies, des (...)

Thermalisme Alain Bocquet tire l’alarme

Le maire de Saint-Amand-les-Eaux attire l’attention des ministres de l’économie et de la Santé sur la situation des établissements thermaux. Dans un courrier qu’il leur adresse, il explique que la pandémie de Covid-19 a durement frappé ce secteur. Le bilan est très lourd avec 100 000 millions d’euros (...)

Transport L’effet Brexit sur les particuliers...

La mise en œuvre du Brexit donne du souci aux chauffeurs routiers britanniques qui s’en sortent plus ou moins bien avec les formalités douanières. En ce début d’année, le flux quotidiens de camions passant par Calais n’étaient plus que de 1 000 au lieu des 6 000 habituels (16 000 en décembre). Ces (...)

La chronique d’Éric Bocquet Divorce à l’anglaise...

Plus précisément à la britannique devrions-nous dire. En effet, depuis le 1er janvier 2021 le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne après 47 années de vie commune, avec ses hauts et ses bas. C’est la conséquence du résultat du référendum lancé par David Cameron, l’ancien Premier ministre de sa Majesté. (...)

Lire aussi :