Déconfinement progressif

Les « promesses » de Macron vues par les jeunes communistes

par Alice Labro-Terrier
Publié le 27 novembre 2020 à 13:08

Emmanuel Macron commence son allocution par une « promesse tenue » : il énonce les chiffres. Environ 20 000 cas par jour, 33 500 personnes hospitalisées au 16 novembre, et 4 300 personnes en réanimation mardi dernier. « Le pic de la seconde vague de l’épidémie est passé ». La « seconde ». Ce mot simple signifie qu’une troisième vague n’est pas possible. C’est un message d’espoir pour quiconque n’aurait pas en tête la gestion de la crise des mois passés. Cette phrase symbolise la fin de ce « confinement ». Déjà peu cont

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous