Direction l'Élysée

Les sans-papiers et les privés d’emploi marchent ensemble

par Philippe Allienne
Publié le 9 octobre 2020 à 11:46

Partis de Lille le samedi 3 octobre, des représentants des sans-papiers et des chômeurs marchent vers l’Élysée où ils doivent arriver le samedi 17, date anniversaire du massacre du 17 octobre 1961. Une convergence lourde de sens à une époque où la précarité devient de plus en plus souvent la règle.

Un tract diffusé par les marcheurs résume assez bien le sujet. Il y aurait d’un côté le « bon migrant » : celui, en costume-cravate, qui fuit l’impôt. Et il y aurait le « mauvais migrant » : celui-là, en blouson et pull, fuit la guerre et la misère. Près de 25 ans après le début de leur combat (lire en page 7), les sans-papiers en sont encore à quémander une régularisation qui devrait pourtant être accordée avec beaucoup plus de souplesse. Alors que la crise économique et sociale se fait d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous