Lignes TGV à Valenciennes : chronique d’une disparition programmée ?

Publié le 16 octobre 2020 à 14:44

Mercredi 14 octobre, Fabien Roussel, député du Nord et secrétaire national du PCF, a fait part dans un communiqué de son inquiétude face à la volonté affichée par la SNCF de supprimer les lignes directes de TGV entre Paris et Valenciennes :

« La direction régionale de la SNCF envisage de mettre fin aux lignes TGV directes Valenciennes – Paris. Pour le Valenciennois, berceau de l’industrie ferroviaire, c’est un comble !
Au printemps 2019, la SNCF avait présenté un projet de refonte des dessertes ferroviaires pour la région des Hauts-de-France. Celui-ci prévoyait la disparition de plusieurs lignes TGV dans certaines grandes villes de la région, dont celles au départ et à destination de Valenciennes.
La mobilisation d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Légende de la boxe française Jean Walczak, star parmi les stars

À force de discipline, l’Hersinois Jean Walczak s’est hissé au firmament de la boxe française aux côtés d’un certain Marcel Cerdan. Exilé à Paris à la fin de sa carrière, il est resté fidèle au « pays noir » de son enfance.
Nous sommes le 5 juin 1981 au complexe sportif de Harnes. Jean Walczak (...)

PCF Il faut sortir Vallourec des griffes de la finance

Le député du Nord, Fabien Roussel, a réagi dans un communiqué sur le plan, de suppressions d’emplois annoncé chez Vallourec et les conséquences pour les sites des Hauts-de-France.
« Encore un coup de massue pour les salariés de Vallourec et pour notre industrie ! Le fabricant français de tubes (...)

Julien Quennesson, maire de Somain Service très volontaire

C’était l’une des bonnes nouvelles au soir du 28 juin 2020 : la ville de Somain demeure le gros bastion du Douaisis administré par un maire communiste. La liste d’union (PCF-PS-société civile) menée par Julien Quennesson est parvenue en tête. Mais pour la majorité municipale, le travail et les (...)

Lire aussi :